Copy
View this email in your browser
Septembre 2021

Du côté des Amis

Bonne rentrée à tous!

 

Qu’elle soit en présentiel, à distance ou un peu des deux à la fois, toute l’équipe des Amis du Jardin botanique de Montréal vous souhaite un bon retour aux études, au travail ou ailleurs! 

Nous sommes très heureux de pouvoir vous accueillir pour l’événement Jardins de lumière.

  • Nos horaires d’accueil sont maintenant de 9h à 20h tous les jours, pendant la durée de l’événement.
  • À titre de rappel, les membres des Amis du Jardin botanique n’ont pas à réserver leur place. Il vous suffit simplement de présenter votre carte de membre en règle, ainsi que votre passeport vaccinal.
  • Notez qu’il est possible qu’il y ait un peu d’attente en fonction de l’achalandage sur le site.

Aussi, que ce soit au Jardin ou en ligne, nous continuons de vous proposer des activités inspirantes! Accédez à notre site Web pour consulter notre programmation. 

Nous vous remercions sincèrement pour votre compréhension en regard des règles sanitaires en cours. C’est grâce à cette collaboration que nous pouvons maintenir un accueil de qualité et un environnement de travail sécuritaire pour notre équipe.


L’équipe des Amis du Jardin botanique de Montréal 

📷 – Moonlight, @samuellarcheveque

Journée des Amis

Retour sur l’événement

Le 28 août dernier s’est tenue la Journée des Amis. Dans le cadre de celle-ci et malgré le temps capricieux, vous avez été nombreux à vous rendre au Jardin botanique, accompagné(e) de votre Ami(e) pour lui faire découvrir la beauté et la magie des lieux, même sous une petite bruine rafraîchissante. 

Lors de celle-ci, vous avez également été plusieurs à poser des questions, à échanger avec nos guides bénévoles. Anecdotes, précisions, recettes… Les sujets abordés étaient riches et la curiosité au rendez-vous! Nous avons déjà hâte à la prochaine édition de cette journée spéciale.
 

L’équipe des Amis du Jardin botanique de Montréal
 

📷 – Manon Joly

Contes et chants autochtones 

Tendez l’oreille aux conteuses et artistes autochtones qui vous livrent des prestations tantôt sur le bord du feu, tantôt entre les arbres majestueux du Jardin des Premières-Nations.
En savoir plus »

Makusham : Fête des récoltes

Le solstice d’automne est l’occasion idéale pour fêter l’abondance des récoltes et la générosité de la Terre-Mère au Jardin des Premières-Nations.
En savoir plus »


Place au théâtre!

Les enfants de 4 à 8 ans auront le plaisir d’assister au conte Tous les monstres ont disparu! par Madame Topinambour, la plus grande gardienne de monstres en ville! La pièce a lieu à l’Auditorium et les places doivent être réservées au comptoir du Complexe d’accueil.
En savoir plus »

Parcours des pas sorciers 

Venez vous amuser en famille dans un parcours parsemé de tunnels, de jeux d’équilibre et d’adresse!
En savoir plus »

Horaires daccueil

Pour mieux vous servir, nos horaires d’accueil sont maintenant de 9h à 20h tous les jours, pendant la durée de l’événement Jardins de lumière.

Le coup d’œil 

Casse-tête foliaire


La timidité des cimes est un phénomène encore mal compris et n’est observable que chez certaines espèces d’arbres. Protection contre la transmission de pathogènes, abrasion des branches lors de leur balancement dans le vent, compétition féroce pour la lumière ou au contraire entente pacifique pour partager l’espace? C’est un mystère... Ici, une canopée formée par Agonis flexuosa au parc national d’Entrecasteaux, en Australie.
 

📷 – Rosalie Beauchamp, Institut de recherche en biologie végétale (IRBV)

À l’affût!

La canneberge victime de son succès

 

C’est au milieu du 20e siècle que les premières fermes familiales de canneberges se sont établies dans le Centre-du-Québec. Puis, la production de la baie rouge vif a explosé des deux côtés de la frontière. Aujourd’hui, le Québec subit les conséquences de la culture intensive du petit fruit dont il se classe deuxième producteur mondial. La surproduction engendre des pressions majeures et des perturbations irréversibles sur les milieux humides. 

Selon une étude, menée entre autres par l’Institut de recherche en biologie végétale (IRBV), les cannebergières ont effacé du paysage près d’un quart des tourbières du Centre-du-Québec depuis 1964, soit plus de 5000 hectares. Et depuis 2018, les agriculteurs n’ont plus à payer de compensations pour la détérioration de ces milieux, qui jouent un rôle clé dans la régulation des crues et la filtration des polluants. 

Bonne nouvelle malgré tout, notre belle province se hisse au premier rang de la production biologique. Bien que les héritiers des vieilles terres continuent de cultiver les baies acides à même les tourbières comme dans le passé, les marais de canneberges se développent désormais dans des zones sablonneuses proches de milieux humides.

À l’automne, on récolte les baies en inondant les champs, l’eau étant la façon la plus efficace que l’industrie a trouvée. Pour protéger les plants des dommages et du dessèchement causés par les froids intenses des hivers québécois, les producteurs figent les plants dans la glace en inondant les champs de décembre à mars. Ces deux étapes nécessitent parfois de construire des réseaux d’irrigation ou de sacrifier d’autres zones de culture pour créer des lacs. Les producteurs les plus soucieux de l’environnement stockent l’eau provenant de la fonte des neiges et des pluies dans de grands réservoirs, et la réutilisent année après année. 

Bien que les agriculteurs biologiques contrôlent les mauvaises herbes et les insectes ravageurs à la main ou avec du vinaigre, d’autres surutilisent encore et toujours des pesticides et des fertilisants. Ces derniers se retrouvent dans les sols, se propagent dans les cours d’eau et engendrent des effets néfastes sur les écosystèmes, comme la prolifération d’algues toxiques et la mort de nombreux invertébrés. 

Ici, le climat nordique est un avantage bien précieux pour la culture biologique puisque le froid contrôle naturellement les maladies et les insectes nuisibles. Mais qu’en sera-t-il dans les prochaines années avec le réchauffement climatique, alors que les cultures voisines du Sud souffrent déjà des conséquences? À suivre…



Par Fanny Rohrbacher

Programmation

Nous revenons en force avec des activités que nous offrons à nouveau en présentiel ou en virtuel! Cliquez ici pour vous inscrire.

Activités au Jardin botanique


Sur les traces des animaux, randonnée familiale 

Samedi 18 septembre, 13h – 15h
 

Couleurs d’automne à l’aquarelle (COMPLET)

Dimanches 19, 26 septembre et 3 octobre, 9h – 12h
 

Photos d'automne 

Dimanche 3 octobre, 10h – 12h

 

Panier de jardin

Samedi 9 octobre, 10h – 12h
 

Observation d'oiseaux 

Vendredi 15 octobre, 8h – 11h
Samedi 16 octobre, 8h – 11h
 

Activités virtuelles

 

Culture de l'ail 

Jeudi 23 septembre, 19h – 20h
 

Apiculture urbaine

Mardi 28 septembre, 19h – 20h
 

Restructuration de plate-bande

Jeudi 7 octobre, 19h – 21h
 

Secrets du compostage

Mercredi 13 octobre, 19h – 20h30
 

Multiplication et rempotage des plantes d’intérieur 

Jeudi 21 octobre, 19h – 21h
 

Le potentiel unique de la culture des champignons au Québec! 

Mercredi 27 octobre, 19h – 21h
 
Twitter
Facebook
Instagram
Partager cette infolettre.
Les Amis du Jardin botanique de Montréal
4101, rue Sherbrooke Est - Montréal (Québec) H1X 2B2

514 872-1493   |   info@amisjardin.com   |   www.amisjardin.com
Tous droits réservés © 2021 - Les Amis du Jardin botanique de Montréal.
Se désabonner