Copy
Afficher cet e-mail dans un navigateur

-  25 novembre  -
journée internationale pour l'élimination de la violence envers les femmes

La Coordination romande de la Grève féministe et des femmes* se mobilise pour l'intégration la notion de consentement dans le Code pénal suisse.

CONTEXTE
Selon une enquête de 2019 menée par gfs.bern pour Amnesty International, en Suisse, 22% des femmes – soit 800’000 femmes! – ont subi des actes sexuels non désirés au cours de leur vie, 12% ont eu un rapport sexuel contre leur gré. Seulement 8% des personnes concernées ont signalé à la police les violences sexuelles qu’elles avaient subies. La majorité ne porte pas plainte car elles ont honte de ce qui leur est arrivé. Cette honte doit changer de camp!

Que dit le Code pénal suisse actuel sur les violences sexuelles?

Aujourd’hui, pour qu’un viol soit reconnu par la justice, il doit avoir été commis par un homme sur une femme. Celle-ci doit prouver qu’elle a subi une contrainte dont elle aurait essayé de se défaire, par exemple en se débattant. Or, beaucoup de personnes ayant subi un viol rapportent un état de sidération: leur corps se fige pour se protéger. Nombre d’actes non consentis, tels que des pénétrations anales ou orales, ne sont en outre pas considérés comme des viols.

Que devrait impliquer la révision du Code pénal sur les violences sexuelles?

En 2014, une proposition de révision a été formulée et acceptée par le parlement. Le texte de loi révisé – toujours en discussion aux chambres fédérales – doit être finalisé d’ici à l’été 2021. La législation actuelle est jugée archaïque et en décalage avec le droit international et la Convention d’Istanbul, entrée en vigueur en 2018 en Suisse. Celle-ci prévoit, entre autres mesures, que l’absence de consentement soit au centre de la définition juridique du viol et des autres violences sexuelles. Plusieurs pays européens ont déjà introduit la notion de consentement dans leur législation (Allemagne, Belgique, Chypre, Danemark, Grèce, Irlande, Islande, Luxembourg, Royaume-Uni, Suède) ou mènent des discussions en ce sens (Espagne, Finlande, Pays-Bas).

Plus d'infos:
Appel pour une révision du droit pénal sexuel
Amnesty International Suisse - Droits des femmes et violences sexuelles
 

REVENDICATIONS
La Grève féministe et des femmes* exige:
  • que l’absence de consentement soit l’élément décisif du viol
  • des fonds permettant la mise en place de politiques de prévention et d’éducation sur les violences sexistes et sexuelles
  • un renforcement des structures associatives actives dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles.

EVENEMENTS & ACTIONS
MARDI 24 NOVEMBRE
20:00 - 21:30 - TABLE RONDE EN LIGNE:
"SI C'EST PAS OUI C'EST NON!"

>> lien vers l'événement facebook

Intervenantes:
> Cyrielle Huguenot, responsable droits des femmes à Amnesty International Suisse
> Romy Siegrist, psychologue et sexologue clinicienne, collaboratrice au sein des associations DecadréE et Violence Que Faire
> Céline Blaser, éducatrice spécialisée, animatrice dans le cadre du programme "sortir et se respecter", membre du collectif jurassien
> Kaya Pawlowska, membre du groupe violence et membre du collectif genevois de la grève féministe
>
Amel Merabet, avocate au Collectif de Défense, membre des juristes progressistes et signataire de l'appel pour une révision du droit pénal sexuel
 
MERCREDI 25 NOVEMBRE
18:30 - ALLUME UNE BOUGIE À TA FENÊTRE


Des mobilisations adaptées aux restrictions liées à la pandémie auront lieu dans de nombreuses localités de Suisse romande. Plus d'informations sur les sites internet et pages facebook des collectifs cantonaux. Tous les liens par >> ici

A 18h30, des bougies seront allumées en de nombreux lieux, afin de rendre visibles les violences sexistes et sexuelles dont les femmes* sont trop souvent victimes. Nous invitons toutes les personnes qui souhaitent se montrer solidaires à déposer une bougie sur leur fenêtre à cet horaire.
 
Les illustrations de Sophie Gagnebin sur le consentement, les féminicides et le violentomètre >> très utile si tu te poses des questions sur ton couple!
Propositions d'écoute et de lecture
Camille #11 - "Je te veux, moi non plus" (Binge audio)
(RTS la 1ère) "Troubles dans le consentement" - Question Q
Comment les violences dans le couple sont-elles devenues un objet de politiques publiques en Suisse ? Comment ce problème est-il aujourd’hui traité dans différents cantons ?
Contrer les violences dans le couple, Pauline Delage, Marlène Lieber, Marta Roca i Escoda, Editions Antipodes
Prise de position votations 29 novembre

OUI à l’initiative pour des Entreprises responsables – pour protéger l’environnement et l’être humain

OUI à I'initiative pour une interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre

>> lien vers la prise de position

TOUTES NOS VIES, QUE NOUS SOYONS ICI OU AILLEURS, PASSENT AVANT LEURS PROFITS !

Website
Facebook
Email
Copyright © 2020 grève féministe, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp