Copy
Mais où va le web ? 
La newsletter qui p(a)nse le numérique
Partager sur Twitter Partager sur Twitter
Partager par mail Partager par mail
Partager sur Facebook Partager sur Facebook

L’été arrive et il est grand temps d’atterrir. Le blog est en pause jusqu’à septembre – à moins d’un événement particulier nécessitant un réveil partiel.

Voici un bilan de cette année 2019 : 68 articles de publiés, dont pas mal de vidéos et podcasts à retrouver sur l’onglet éponyme. Les contributions extérieures ont été nombreuses, je tiens notamment à remercier Julien de Sanctis, Clément Mabi, Antoine St Epondyle, Antoine Gouritin, Paul Vacca, Romain Beaucher et Alexandre Mussche qui ont écrit pour Mais où va le web ? ou dont j’ai repris certains articles. Merci à Lionel Maurel qui prend toujours un temps pour répondre à mes nombreuses questions juridiques, et à Eric Vidalenc qui fait de même sur les questions énergétiques. Et à tous les autres que j’oublie.

Un clin d’oeil amical à mes amis médias, Socialter, Internetactu, Usbek & Rica, le Digital Society Forum et bien sûr Le Mouton Numérique. Ils contribuent tous à leur manière à l’enrichissement de mes réflexions. Merci également aux éditions Allia, C&F Editions et FYP, qui m’envoient régulièrement leurs ouvrages. J’en ai quelques-uns de retard, qu’ils me pardonnent. Du côté des associations, j’ai eu le grand plaisir cette année de resserrer les liens avec les designers éthiques, le collectif Bam, le collectif Tête à Tech, Chiasma et les petits génies de Techtrash (oui, je sais qui c’est). Nous avons organisé un certain nombre de rencontres informelles avec ces différents acteurs d’une tech plus sociale et autres militants et défenseurs des libertés publiques : je souhaite vivement que ce mouvement de consolidation perdure.

Cette année 2019 a été l’occasion de multiplier les interventions en universités (à Nanterre, à Compiègne), les ateliers et les tables rondes. Ce furent des expériences particulièrement stimulantes et surtout très utiles pour structurer un discours cohérent et nourri. Je compte bien poursuivre cet effort l’année prochaine, pas mal de choses sont déjà prévues. Enfin, merci à tous les lecteurs, vous êtes de plus en plus nombreux. Beaucoup d’entre vous m’envoient régulièrement leurs réflexions, leurs conseils et parfois même, d’excellentes idées d’articles.

Comme à la fin de chaque saison, je me demande toujours si je trouverai la force et le temps de rempiler pour un an : je compte sur votre soutien à tous pour m’en donner l’énergie !

Bonnes vacances !

Irénée Régnauld (@maisouvaleweb)

PS : pour me contacter si vous souhaitez collaborer d'une manière ou d'une autre : irenee.regnauld@gmail.com

Pour « disrupter » la tech, écoutons les chercheurs !
Dans le monde de la « tech », les scandales sont si fréquents qu’il est devenu quasi impossible de tous les suivre. Cette profusion de controverses a produit des effets a priori positifs : on parle maintenant de rendre la technologie « éthique ». Pour les chercheuses Lilly Irani et Rumman Chowdhury cependant, nous avons d’abord besoin de nous fier au travail des chercheurs, notamment en sciences humaines, plutôt que de céder à ce qui commence à ressembler à de l’éthique-washing.
Voir la vidéo
Toronto Quayside : la cité-État numérique peut-elle être démocratique ?
Le gouvernement fédéral canadien et la ville de Toronto ont décidé de transformer le quartier de Quayside en une expérimentation de Smart City grandeur nature. Le projet monté conjointement avec Sidewalk, la branche d’innovation urbaine d’Alphabet (ex-Google), suscite depuis son lancement il y a un an et demi de multiples controverses portant notamment sur la vie privée et le manque de transparence. Alors que la firme vient de publier 1524 pages censées détailler les contours de la smart-city, de nombreux opposants pointent son caractère anti-démocratique.
Lire l'article
La « colère Internet ». Et si les révolutions étaient désormais algorithmiques ?
Clément Mabi, maître de conférences à l’UTC de Compiègne, spécialiste des questions d’expérimentation démocratique, de participation citoyenne et de culture numérique, interroge dans ce texte le rôle d’Internet dans l’émergence et la structuration des mouvements politiques récents. Là où nous posons trop souvent un regard binaire sur Internet, le jugeant coup à coup favorable à la démocratie, ou encourageant des visées populistes, son propos opte pour une remise en contexte sociale de l’usage des technologies qui permet de dépasser cette dichotomie trop stricte. Il défend qu’Internet n’est pas stricto sensu une représentation fidèle du monde social, mais plutôt son miroir déformant qu’il convient d’étudier sous différents angles avant de se laisser aller à des jugements hâtifs et englobants.
Lire l'article
Du bon usage du mot « technologie » : pour en finir avec les non-sens
Dans une série de tribunes à Fast Company, Charles Fishman nous rappelle que l’usage du mot « technologie » n’a rien d’une évidence dans l’histoire. C’est au tournant de la seconde guerre mondiale puis de la conquête spatiale qu’il fait son entrée dans le langage courant, charriant tout un imaginaire pop qui déterminera largement son sens et nos façons de penser pour les décennies à venir.
Lire l'article
La « gig-economy » est-elle condamnée à être antisociale ?
J’assistais cette semaine à un meet-up organisé par la petite équipe de Tête à Tech, autour de la « Gig economy », qui désigne notamment le recours à des travailleurs précaires pour réaliser à la demande des tâches variées. Un phénomène rendu possible par la numérisation d’une partie importante de l’activité économique. Les intervenants, Touhfat Mouhtare et Jérôme Pimot abordaient successivement les « travailleurs du clic » et la situation des livreurs à vélo via des applications type Foodora. Deux jobs aux formes plutôt nouvelles qui génèrent de nombreuses controverses.
Lire l'article
Mais où va le web ? existe depuis 2014 et regroupe aujourd'hui de nombreux contributeurs externes. Si vous souhaitez en faire partie, écrivez-nous à contact@maisouvaleweb.fr

Pour rejoindre l'association Le Mouton Numérique (www.mouton-numerique.org), écrivez à bonjour@mouton-numerique.org
Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.
 
Facebook Mais où va le web ?
Twitter Mais où va le web ?
http://maisouvaleweb.fr






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Mais où va le web ? · 40 rue de la bidassoa · Paris 75020 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp