Nous avons le plaisir de vous adresser le premier numéro de cette newsletter dédiée à la communication en entreprise.
Toutes deux consultantes indépendantes, travaillant régulièrement en partenariat, nous avons eu envie de partager quelques réflexions, idées, inspirations, avec vous.
Nous espérons que la lecture de cette newsletter vous intéressera et vous sera utile. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires, questions ... et à la partager !
Bonne lecture, 


Florence Garrigues (Ellistreet) & Aurélie Renard (Innerside)
Billet 

La raison d’être ou le sens retrouvé


Depuis le rapport de Nicole Notat et Jean-Dominique Senard, puis l’adoption de la loi Pacte en mai 2019, l’entreprise est invitée à réinterroger sa « raison d’être ». Cette question est loin d’être un effet de mode. Elle est l’aboutissement d’au moins deux questionnements essentiels.
Le premier a été notamment porté par les chercheurs Blanche Segrestin et Armand Hatchuel dans leur ouvrage Refonder l’entreprise (La République des idées, 2012) : l’entreprise s’est éloignée de son but originel, sous l’effet notamment de la financiarisation de l’économie. Elle semble être devenue la propriété de ses actionnaires. Or elle est avant tout un projet collectif de création de valeur et de progrès social et sociétal Cette réflexion très intéressante, menée au sein du Collège des Bernardins, a largement inspiré ce volet de la loi Pacte.
Le deuxième questionnement est celui partagé par de nombreux salariés : dans des organisations où tout s’accélère et semble parfois leur échapper, quel sens trouver à leur travail ? Alors que le fossé s’est souvent creusé entre leur quotidien et la gouvernance de leur entreprise, ils ont le sentiment de ne plus mener une œuvre commune, de ne plus appartenir à un collectif soudé par un projet et des valeurs. Ceci engendre une perte de sens, un désengagement – voire parfois une souffrance.
La raison d’être vient réaffirmer la finalité d’une organisation, son engagement vis-à-vis de ses parties prenantes et la mission qu’elle propose à ses collaborateurs de partager. Elle peut donc remettre de la cohérence là où il n’y en a plus, mais aussi assurer un (ré)alignement entre les actes et les paroles. Ce travail ne peut être mené qu’à travers un dialogue entre les acteurs de l’entreprise, en premier lieu les salariés. Il consiste à faire émerger ce qui fait sa richesse, mais aussi à co-construire un chemin de progrès. Qui est mieux placé pour piloter cette réflexion que le communicant dont la raison d’être est de créer de la relation et de favoriser les échanges ? Les dirigeants auraient tort de ne pas confier cette mission à leurs équipes de communication. Et ces dernières y (re)trouveront certainement le sens de leur métier.
Du côté de nos clients
"Pourquoi construire une stratégie éditoriale interne ?"
Témoignage d'Eric Chaumeau, 
responsable communication interne (groupe FDJ)

Pourquoi mettre en place une stratégie éditoriale interne au sein du groupe FDJ ?

Le groupe FDJ est confronté à des cycles de transformation de plus en plus intenses. Il doit gagner en performance en essayant de raccourcir ces cycles. C’est-à-dire permettre aux managers et aux collaborateurs de mieux comprendre les enjeux et ce qu’on attend d’eux afin qu’ils puissent apporter leur pierre à l’édifice. 
La communication interne doit mettre en place un accompagnement pour faciliter les changements de culture, d’organisation et de pratiques. 
Ceci  exige un traitement éditorial particulier : identifier rapidement les contenus-clés, les prioriser et les communiquer en variant la tonalité et le type d’outils, tout en restant connecté à notre stratégie. Il faut également articuler un temps court avec un temps moyen et long terme. 
Nous avions donc un vrai enjeu d’architecture des thématiques et du dispositif éditorial pour porter les transformations.

Comment avez-vous conçu cette stratégie éditoriale ?
Avec l’aide d’Aurélie Renard et de Florence Garrigues qui nous ont accompagnés sur le sujet, nous avons réalisé un état des lieux en faisant des entretiens qualitatifs. Ceci nous a permis d’élaborer un schéma directeur de la communication interne, en redéfinissant nos grands axes stratégiques et nos objectifs de communication interne.
À partir de ce travail, nous avons pu construire notre stratégie éditoriale. Nous avons identifié les thématiques-clés pour porter notre stratégie et notre transformation, et les éléments de preuve de la mise en œuvre concrète des changements. Nous avons aussi revu nos process éditoriaux afin de bien faire vivre cette stratégie éditoriale. Ainsi nous avons redéfini le rôle, la composition et le fonctionnement de notre comité éditorial. 
  
En quoi votre nouvelle stratégie éditoriale interne vous permet-elle d’engager vos publics ?
Avoir une stratégie nous permet de prioriser les contenus, ceux qui permettront le mieux d’accompagner notre transformation. Nous avons à présent un « tamis » au travers duquel faire passer les sujets qui remontent vers nous et nous pouvons également aller chercher les informations dont nous avons besoin comme « éléments de preuve ». 

Par ailleurs, ce travail nous permet de communiquer plus vite, en étant plus proche du temps très court du quotidien  des collaborateurs. Nous essayons également de sortir de la langue de bois, de bannir les mots valises qui ne veulent rien dire. Nous utilisons même parfois un peu d’humour, un peu d’impertinence avec des codes proches de ceux des réseaux sociaux. 
La communication interne doit régulièrement se remettre en cause, se projeter et définir pour demain les nouveaux fils rouges, au cœur de la transformation. C’est ce que nous avons notamment fait à travers notre stratégie éditoriale. 
Le point de vue de...

Guillaume Aper 
directeur-adjoint de la communication de JCDECAUX et administrateur de l'Association française de communication interne (Afci)

 

"Le communicant interne est l'artisan de la proximité"


"Pour moi, l’avenir de la communication interne, c’est le communicant interne. Par sa position à l’intersection entre les salariés et les dirigeants/managers, il exerce un métier à part dans le champ de la communication. Il doit toujours se situer à la bonne distance de ces deux mondes : près des salariés pour bien les connaître, les écouter, et retraduire en haut lieu ce qui se passe en interne pour proposer les actions les plus pertinentes. Il doit aussi être proche du management pour le conseiller, pour informer, vulgariser, mettre en perspective, accompagner le changement, développer le dialogue, les coopérations. En raison de cette position particulière, sa vision de la communication est spécifique, comme l’a si bien définie Pierre Labasse, président d’honneur de l’Afci : « la communication, ce n’est pas le miroir de soi, c’est l’autre. Elle n’est donc pas d’abord une affaire d’image produite par des moyens, si sophistiqués soient-ils, mais de relation. Elle est l’art de vivre et d’agir ensemble. ». L’écoute, qui demande du temps et un savoir-être particulier sera toujours au cœur de ce métier.
Lire plus
Veille 
L'ADEME a publié en janvier un Guide de la communication responsable. Un ouvrage indispensable pour tous les communicants, mais aussi les directeurs RSE, qui souhaitent initier ou approfondir une démarche de ce type. Illustré par de nombreux témoignages et proposant des outils pratiques, ce guide rappelle que - pour bien accompagner la transition des entreprises vers un nouveau modèle durable - la communication doit réaliser sa propre (r)évolution. Pour en savoir plus :  site de l'ADEME.
Inspiration
Banksy a su s'imposer comme l'une des figures majeures du Street art. Une exposition immersive lui est actuellement consacrée à Paris. Au-delà de l'intérêt de cette forme artistique (qui a beaucoup influencé les codes visuels de la communication d'entreprise), ce travail pose la question du sens des images et de leur rôle dans la construction des représentations collectives. Une exposition qui alimente donc la réflexion des communicants. 
Exposition "The World of Banksy" à l'Espace Lafayette Drouot (Paris 9ème) jusqu'au 30 juin.
Agenda
S'abonner à cette newsletter
Partager Partager
Tweeter Tweeter
Faire suivre Faire suivre
Nous contacter :
Aurélie Renard : arenard@innerside.fr / www.innerside.fr
Florence Garrigues : florence.garrigues@ellistreet.com


Copyright © Innerside & Ellistreet - mars 2020
Ne plus recevoir cette newsletter