Copy
Consulter cette newsletter en ligne pour visionner les photos : https://us20.campaign-archive.com/?u=45bcb63963e00b3e5cb0777be&id=c2a84da3d8
Journal de bord "Le Temps du Regard"
N°9 - 6 avril 2020

Au temps du Coronavirus
La phrase du jour

"Un seul moment de joie chasse cent moments de tristesse"
proverbe chinois

Des nouvelles de nous

Retour sur cette journée spéciale - le 1er avril 
Une agréable 16ème journée confinée aux Huniers



Monique a profité de cette journée pour faire des poissons d'avril pour chacun. Léo a décidé d'inaugurer ses talents par un selfie.

Plézou profite du soleil accoudée à sa fenêtre et pose pour la photo.


Jacqueline, elle se pose avec Yoann pour une partie de Scrabble. Heureusement qu'elle n'est pas mauvaise perdante ! 

Des nouvelles de vous

Bonjour,

Voilà plus de 2 semaines que je suis à la maison entouré de mes parents.

Je parviens à m'occuper via diverses activités : ordinateur, télé, peinture, jeux de société, activités manuelles à base de sable, mais j'ai hâte de retrouver les professionnel(le)s et l'accueil de jour !!!

Gwendal

Aidez-nous à tisser un lien solidaire
Comment vivez-vous cette période de confinement ?

Envoyez-nous une photo et petit mot, racontez-nous votre quotidien!
Un chapitre du conte* : Le Pangolin et le Pingouin lent
Une oeuvre littéraire débutée au premier jour du confinement par Albert Lemant, artiste écrivain et illustrateur. A l’origine, ce texte a été pensé pour distraire ses petits-enfants mais tout ce qui est partagé fait du bien ! 
* 2 parce que c'est lundi
Chapitre 12.
 
Tulurgglurkuk et Chien-qui-pète étaient donc repartis d’un pas allègre et le cœur léger vers le sud-sud-ouest en suivant le chemin tracé par la constellation du Pingouin Lent. Si nos deux chasseurs avaient l’air de savoir à quoi s’en tenir sur l’objet de leur chasse, est-ce que tout le monde pouvait en dire autant ?
Que savait-on réellement du Pingouin Lent ? Pas grand-chose en vérité…
 
Petit rappel scientifique établi en 1537 par le Professeur Herr Plitzenplotz de l’université Royale de PlitzenPlotz (à Plitzenplotz )
 
Le Pingouin Lent, aussi nommé le Pingouin Pas Rapide, ou le Pingouin Mollasson, a été étudié pour la première fois par un botaniste du nom de Jojo-la-Racaille, lors d’une expédition en Mer Baltique, brièvement et de loin, de très loin, et encore on n’en est pas sûr.
Le Pingouin Lent ne doit pas être confondu avec le Pingouin Rapide, aussi nommé le Pingouin Véloce, ou encore le Pingouin Express, ou encore le Pingouin qui fait tût-tût. A vrai dire c’est très difficile de les confondre car le Pingouin Rapide possède huit pattes alors que le Pingouin Lent en possède beaucoup moins. Le Pingouin qui fait tût-tût possède huit roues et le Pingouin Lent aucune.
Le Pingouin Lent se nourrit exclusivement de lichen. Il pète beaucoup ce qui le protège des prédateurs. Pas tous. Certains prédateurs adorent le gibier qui pète. Le Pingouin Lent émet un petit cri très caractéristique lors de la saison des amours, hélas la plupart des femelles étant sourdes ils ont beaucoup de mal à se reproduire ce qui en fait un animal rarissime.
Le Pingouin Lent est grossier. Il profère des injures quand il a trop bu. A moins qu’il ne s’agisse de Jojo-la-Racaille.
Certains indigènes de l’Arctique sont très friands des yeux de Pingouins Lents farcis. D’autres indigènes pas du tout. Ce qui crée des tensions au sein des différents clans du Grand Nord.
Certains chefs de Clans ont fait du Pingouin Lent leur animal totem.
Des représentations de Pingouin Lent gravées sur os sont de véritables chefs d’œuvre. On n’en a, à vrai dire, jamais vu mais c’est ce que Jojo-la-racaille a raconté lors d’une conférence un soir à la buvette de l’Université donc ça doit être vrai.
C’est tout ce qu’on sait à propos du Pingouin Lent.
 
Inutile de dire que Tulurggurkuk et son chien ne possédaient pas toutes ces connaissances scientifiques. Peut-être était-ce heureux….
 
Chapitre 13.
 
Billiwong Billidong n’en revenait pas…
Quel Ancêtre avait-il irrité à ce point pour provoquer ce désastre ?
Lui, le meilleur peintre sur sable de la Terre d’Arnhem, n’avait jamais commis aucune erreur. Il avait respecté toutes les règles. Comme toujours…
Les pigments avaient été minutieusement choisis. Les ocres, les blancs, les gris, les noirs. Tous déposés du bout des doigts dans l’ordre rituel comme lui avaient appris son oncle et l’oncle de son oncle. Le sable rouge, c’était toujours le même, il était allé le chercher dans cette grotte du désert de Pitawhahari et l’avait ramené sans en perdre un grain en le portant sur la tête. Il avait dansé et psalmodié les chants sacrés sous l’arbre blanc desséché comme il l’avait toujours fait depuis 40 ans. Il s’était enduit les cheveux avec l’argile prise dans la mare aux crocodiles et s’était peint le corps en respectant les circonvolutions rouges et les spirales blanches. Il avait enfin soufflé dans son didgeridoo avec cette force et cette intensité qui étaient reconnaissables au premier son et qui faisaient dire à chacun lorsqu’il l’entendait : «  Ca y est, Billiwong Billidong discute avec les Ancêtres… »
Alors quoi ?
Peut-être était-ce le dingo après tout ? Cette sale bête rodait vraiment trop près du village depuis quelques jours. Peut-être était-ce lui qui avait tout salopé ? Mais non, aucune trace de pattes autour de la peinture de sable que Billiwong Billidong avait mis tant de temps à réaliser. Rien. Il n’y avait aucune explication.
Accroupi, il se balançait et contemplait le sol en silence.
Un grand vide s’étalait au milieu de ce qui devait être la pièce maîtresse de la cérémonie du lendemain, prévue pour le début des festivités du « Temps des Rêves ». Tous les clans devaient s’y retrouver.
La peinture de sable se rapportait à une vision relatant un événement primordial. Elle décrivait la naissance de l’animal totem de la tribu.
Elle se nommait : «  Le Rêve du Kangourou doux ».
Mais cela n’avait plus aucun sens, puisqu’au centre de la peinture, le  kangourou avait disparu….


Vous avez manqué les chapitres précédents...pas d'inquiétude, les chapitres d'ores et déjà diffusés dans la newsletter quotidienne sont compilés sur notre site internet : https://www.letempsduregard.org/articles.php?lng=fr&pg=4333 
Participez à un échange culturel et récréatif
A vos crayons et appareils photos pour illustrer ce chapitre

Illustration de Morgan en référence au chapitre 4. 

Vous pouvez nous transmettre votre production par mail à : ludivine.goyet@letempsduregard.org
 Ensemble vivons nos différences.
Rejoignez-nous sur Facebook Rejoignez-nous sur Facebook
Notre site Notre site






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Le Temps du Regard · 15 rue de la Marbaudais · Rennes 35700 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp