Copy
Consulter cette newsletter en ligne pour visionner les photos : https://us20.campaign-archive.com/?u=45bcb63963e00b3e5cb0777be&id=8fbb144c15
Journal de bord "Le Temps du Regard"
N°7 - 2 avril 2020

Au temps du Coronavirus
La phrase du jour

" La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée "
Victor Hugo

Bonus du jour : 
Juliette Loray, notre intervenante musicale, nous propose une sélection de musique du studio berlinois, Colors qui brasse des artistes internationaux de la pop-culture (au sens large).
Voici le lien : https://www.youtube.com/playlist?list=PLyxyUvz3YHS_idWTqlLMRUdVQ3xtrxr7K
Bonne écoute !

Des nouvelles de nous

Nous avons entamé notre 3éme semaine de confinement et nous vous informons de cette bonne nouvelle :

Toutes les personnes que nous accompagnons (qui résident dans nos domiciles partagés ou sont hébergés ailleurs), tous nos salariés et nos administrateurs sont en bonne santé. Nous nous en réjouissons !

Nous vous en avons fait part, il a fallu mobiliser et déployer de nombreuses ressources pour disposer de matériel nécessaire, et en quantité sécurisante, pour faire face à la possibilité de cas de COVID-19 dans nos services. 
Nous remercions tous nos proches, bénévoles, professionnels et même de bienveillants inconnus qui ont participé à la confection de masques, dons de masques agréés ou de blouses lavables à 60°...
A défaut de moyens suffisants, nous réutilisons même nos blouses d'artiste peintre. Bien que propres, elles sont tâchées de peinture. Cela n’entrave pas leur efficacité et a le mérite de faire sourire. 
Le Temps du Regard aura encore su lier mobilisation de réseau, adaptation et créativité en faveur du bien-être de chacun : personnes accompagnées et salariés !

     

Des nouvelles de vous
Nos entreprises mécènes nous donnent de leurs nouvelles.
Une réalité de terrain partagée entre mouvance et insécurité. 

Bonjour,
Nous avons fermé notre entreprise le lundi 16 au soir. Contrairement au discours de Madame PENICAUD, nous ne sommes pas défaitistes, et nous ne manquons pas de civisme. Heureusement !
Notre engagement auprès de votre association garde évidement tout son sens dans ces moments, moments compliqués aussi pour les associations d'aide aux personnes.

Voici, en exemple, un article relatant la distribution de masques des entreprises aux équipements sanitaires et sociaux :  https://www.lejournaldesentreprises.com/ille-et-vilaine/breve/coronavirus-les-entreprises-bretilliennes-montrent-lexemple-sur-la-distribution-de-masques-489269

Véronique Ikène, entreprise Tiriault (Acigné)
  

Grégoire est au téléphone : En attendant, le protocole de sécurité pour la reprise du travail ...
La deuxième, la couleur : Le rose une couleur spectaculaire par sa vivacité et son énergie. Elle irradie et réveille l'atmosphère, quel que soit son support …et nos équipes vous attendant bien confinées pour le retour ! 
 
Bonjour,
Effectivement, les temps sont incertains et le bateau Européen navigue à vue dans la tempête….
En ce qui nous concerne, l’activité est arrêtée depuis le 17/03, et ce, jusqu’à ce que nous ayons les moyens techniques, sanitaires et matériels pour reprendre l’activité sans aggraver la situation.
Nous sommes en étau entre un gouvernement qui nous demande de reprendre l’activité (pour le pas effondrer l’économie) et les problèmes liés à l’approvisionnement en matériaux et matériels, et au souhait (très légitime) de nos salariés de ne pas reprendre. Les infos gouvernementales sont parfois très contradictoires et il est difficile de trouver le cap.
Pour ma part, la santé de mes salariés est la priorité, et je ne recommencerai le travail, que si nous sommes collectivement dans de bonnes conditions sanitaires.
Cette épreuve s’impose à nous, et je crois qu’il sera, quand l’heure sera venue, utile de tirer les leçons de tout cela. Ne serait-ce que d’imaginer, ce qui se serait passé si ce virus avec la même contagiosité, avait eu un taux de létalité beaucoup plus important…
Pour l’instant on courbe le dos.
Je vous souhaite à vous et à tous les salariés, ainsi qu’à tous les résidents, bon courage ! 

Gilles Poirier, Sorelum (Rennes)
  

Quelques photos de nos chantiers. Il s’agit là de chantier d’éclairage de stade terminé.

 
Aidez-nous à tisser un lien solidaire
Comment vivez-vous cette période de confinement ?

Envoyez-nous une photo et petit mot, racontez-nous votre quotidien!
Un chapitre du conte : Le Pangolin et le Pingouin lent
Une oeuvre littéraire débutée au premier jour du confinement par Albert Lemant, artiste écrivain et illustrateur. A l’origine, ce texte a été pensé pour distraire ses petits-enfants mais tout ce qui est partagé fait du bien ! 
Chapitre 9.
 
Tchang-Lu était épuisé. Freiné par le blizzard, il grimpait péniblement vers le Pic de Khilikhili réputé inatteignable. Enfoncé dans la neige gelée jusqu’aux cuisses il allait abandonner lorsqu’il qu’une énorme masse de poils blancs surgit devant lui en rugissant. Pris de panique Tchang-Lu tomba à la renverse et il aurait été englouti si la chose hirsute n’avait brandi une pelle et ne l’avait extirpé de sa prison de glace. Il s’évanouit…. La grotte dans laquelle il se réveilla quelques heures plus tard, couché sous un édredon, lui parut plutôt douillette pour une grotte située en à 8000 mètres d’altitude.  Un tapis, un fauteuil, des chandeliers et même des tableaux accrochés aux murs de glace ne le surprirent pas plus que ça. Ce qui l’étonna en revanche c’est la grosse chose poilue assise dans le fauteuil en face de lui et qui l’observait avec bienveillance.
« Bonjour cher monsieur…ou chère madame ? Enfin, chère quelque chose, bredouilla-t-il, je m’appelle Tchang-Lu et je suis à la recherche d’un pangolin qui… »
La chose l’interrompit en grinçant des dents et un sourd grondement sortit du fond de son ventre. La chose parlait avec le ventre. Elle était ventriloque ! Et phénomène encore plus extraordinaire, Tchang-Lu comprenait parfaitement ce qu’elle disait.
« Booooonjouuuurrrr Tchang-Lu, dit la chose, je t’attendais. N’aies pas peurrrrrrrr, je ne suis qu’un pauvrrrrre bougrrrrre un peu poilu, avec une pelle et qui parle du ventrrrrrre….Dans le monde d’en bas, dans l’Empirrrre d’où tu viens,  ils me nomment : L’abdominal homme qui déneige ! Ou encore le Yéti ! Quels idiots ! Mon vrai nom c’est Rrrraoul ! J’ai un cousin qui n’est pas trrrrès copain avec l’Empire lui non plus et qui a fait parler de lui récemment, il s’appelle Choubakka, tu vois qui c’est ? Non ?  Tant pis ! Alors comme ça tu cherrrrches ce  satané Pangolin…. » Tchang-Lu hocha la tête.
«  Oui….Bon…Il est bien passé par ici la semaine derrrrrnièrrrre…Mais il est rrreparti…Tu sais, un pangolin, ça va ça vient….Et puis il ne comprrrrenait rrrien à mon bidon….Alorrrrrs, moi, faut pas m’énerrrrver…… »
La chose, enfin Raoul, se leva et fracassa la table d’un coup sec devant Tchang-Lu qui resta pétrifié. « Ah non faut pas m’énerrrrver….mais ne trrrrembles pas petit homme, toi t’es mon copain ! » Il souleva Tchang-Lu dans ses bras, le berça comme une poupée  et le reposa doucement.
«  Brrref, Il est redescendu de l’autre côté de la montagne, il te faut donc rrrreparrrtirrr, tu verrrras, là-bas il y a plein de petites bêtes sympas qui te donnnerrrront sûrrrrement un bon coup de main…ou un bon coup de pattes…
«  Ah oui, lesquelles ?
« Les tigrrrrrres !..... »

Vous avez manqué les chapitres précédents...Pas d'inquiétude, l'ensemble de l'oeuvre est compilé sur notre site internet : 
https://www.letempsduregard.org/articles.php?lng=fr&pg=4333 
Participez à un échange culturel et récréatif
A vos crayons et appareils photos pour illustrer ce chapitre
Et vous, quel est votre imaginaire à la lecture de ce conte ?

Vous pouvez nous transmettre votre production par mail à : ludivine.goyet@letempsduregard.org
 Ensemble vivons nos différences.
Rejoignez-nous sur Facebook Rejoignez-nous sur Facebook
Notre site Notre site






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Le Temps du Regard · 15 rue de la Marbaudais · Rennes 35700 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp